Un vrai coup de main donné aux sans-logis

Un vrai coup de main donné aux sans-logis

En leur versant 18 000 €, Logement Fraternité vient en aide à sept associations d’aide aux sans-logis. Fondée en 1996, Logement Fraternité se donne pour vocation de recueillir des fonds afin de soutenir l’action des associations humanitaires et des services de collectivités locales agissant en faveur des sans-logis. Mardi 23 octobre, c’est un montant de 18 000 € de subventions que Bernard Daurensan, président de Logement Fraternité a remis à quatre associations d’aide aux sans-logis de Loire-Atlantique et Vendée, précisant que « chaque euro récolté est un euro redistribué». « Une Famille, un toit » a reçu 5 000 €

Des dons pour loger les plus démunis

Trois associations ont reçu des chèques de Logement fraternité. Au centre : Jean Delavaud, le président du groupement.

Alors que le froid commence à s’installer, Logement fraternité fait un point de son action en Vendée et effectue une remise de dons. L’association Logement fraternité collecte des dons pour agir en partenariat avec les groupements qui logent les plus démunis afin de les sortir de la rue. « Nous sommes une association au service d’associations dans le but de mettre les gens hors de situations difficiles. Et un euro récolté est un euro reversé », précise Jean Delavaud, le président fondateur. Vendredi, un chèque de 30 000 € a été remis à l’APSH (accompagnement personnalisé et de soutien à

Sans-abri : ne nous leurrons pas, l’hiver arrive

Sans-abri : ne nous leurrons pas, l’hiver arrive

Logement Fraternité soutient financièrement les associations qui accueillent les personnes contraintes de dormir dehors. Ses bénévoles lancent un appel à la solidarité, dès maintenant « En quinze ans, nous avons distribué 700 000 € et aidé plus de 1 000 familles totalement démunies. » Des chiffres dont se serait bien passé Jean Delavaud, président-fondateur de Logement Fraternité, « s’il n’y avait pas tant de misère à nos portes ». La structure n’est pas présente sur le terrain : elle a été créée pour « contribuer au financement des associations qui, elles, interviennent dans l’urgence, dans la rue, les foyers… afin

Logement d’urgence : l’appartement-hôtelier en test

Logement d’urgence : l’appartement-hôtelier en test

Seize appartements-hôteliers Où trouver un toit lorsqu’on est victime de violences conjugales ? Lorsqu’on sort de détention ? Lorsqu’on cherche à sortir des logements de dépannage ou d’un squat ? L’Apuis, Accueil pour l’urgence et l’insertion sociale, trouve des solutions depuis plus de vingt ans à Saint-Nazaire et dans le territoire Presqu’île-Brière. « Notre coeur d’action reste les femmes victimes de violences. Dans la plupart des cas, nous prenons la solution de l’hôtel. Mais cela commence à nous coûter très cher », commente Jean-Luc Vercoutère, directeur de l’Apuis. La structure nazairienne a donc choisi d’innover avec le système de l’appartement-hôtelier.

1 000 € remis à Logement fraternité – Rezé

1 000 € remis à Logement fraternité – Rezé

Article publié dans le Ouest France Économie de pain à la cantine, opération bol de riz, théâtre…Des collégiens de Saint-Paul se sont mobilisés. À quelques heures des vacances scolaires, rendez-vous dans la salle soeur Emmanuelle, du collège Saint-Paul. Sont présents des élèves de CM1 (Margaux, Grégoire, Manon), de 5 e (Siméon et Martin) et de 4 e (Ophélie présentatrice du spectacle de la chorale) ainsi que Laurence Rambaud, professeur d’anglais. Ils sont les représentants de tous les élèves et professeurs qui ont oeuvré cette année à la réussite de l’opération solidarité en faveur de l’association Logement fraternité, représentée par Philippe

Solidarité sous le marteau

Jean Delavaud, président de l'association et les responsablesdu Crédit municipal, préparent la vente depuis plusieurs semaine

Jean Delavaud, président de l’association et les responsables du Crédit municipal, préparent la vente depuis plusieurs semaines. Logement fraternité a rassemblé près de deux cents objets pour une mise aux enchères samedi. L’association Logement fraternité, qui oeuvre pour assurer le logement des plus démunis, a rassemblé près de deux cents objets, tableaux, bibelots, objets d’art et bouteilles de vin pour une vente aux enchères, samedi. Le produit ira intégralement aux actions qu’elle mène. Jean Delavaud, le président et les bénévoles de l’association n’ont pas ménagé leur peine pour réunir suffisamment d’objets. Le Crédit municipal de Nantes, dirigé par Jacques Stern,