Alors que le froid commence à s’installer, Logement fraternité fait un point de son action en Vendée et effectue une remise de dons.
L’association Logement fraternité collecte des dons pour agir en partenariat avec les groupements qui logent les plus démunis afin de les sortir de la rue.

« Nous sommes une association au service d’associations dans le but de mettre les gens hors de situations difficiles. Et un euro récolté est un euro reversé », précise Jean Delavaud, le président fondateur. Vendredi, un chèque de 30 000 € a été remis à l’APSH (accompagnement personnalisé et de soutien à l’habitat), pour l’aménagement de la maison relais accueil de jour en cours de construction à Challans, et qui sera livrée fin mars prochain.

2 500 € ont aussi été donnés à l’AUFR (accueil d’urgence de femmes en difficulté), qui s’occupe des femmes victimes de violences conjugales (1). Cet argent servira à la réalisation de travaux et l’aménagement d’appartements destinés à l’accueil de ces femmes. Enfin, 120 sacs de couchages grand froid ont été mis à la disposition des maraudes et du Samu de Vendée pour préserver les populations de la rue. D’autres seront laissés à la gendarmerie dans le même but.

Pour récupérer des dons, Logement fraternité organise la nuit de la fraternité le 21 décembre à Nantes. « Nous voulons montrer ce qu’est la nuit. Les gens pourront rencontrer les associations qui oeuvrent pour les sans-abri, ainsi que des artistes et une restauration rapide, le long du marché Talensac à partir de 19 h ». Le groupement est aussi partie prenante à la journée de la fraternité à la même date, avec la participation des hôteliers-restaurateurs qui lui reverseront un pourcentage de leurs recettes.

Des dons pour loger les plus démunis